Ikigaï INSTITUT.COM

Mais qui peut bien être mon Père ?

Ce que nous venons de voir dans la publication précédente, c’est que si le Créateur peut contempler sa création sans souffrir de strabisme c’est que, devant lui, il n’y a qu’un seul paysage…

La chute subite du Créateur.

S’il baisse la tête vers son paquet de cigares et qu’il lit sur l’emballage « Le Tabac tue ! », il va inévitablement se demander qui a pu bien écrire ça sans qu’il le remarque…

Il ne tardera pas à réaliser que puisqu’il est seul sur le balcon, personne d’autre n’aura pu lui gâcher son plaisir que lui-même. Il se demandera alors : d’où cette idée peut-elle bien provenir ? Qui est l’auteur de cette farce de mauvais goût ?

Moi qui avais créé une belle étiquette toute à la louange du plaisir de fumer, qu’est-ce qui a pu faire que sans m’en rendre compte j’aie pu avoir l’idée que l’on pouvait mourir, et en plus en faisant quelque chose qui me plait…

Et comme Dieu sait qu’il est immortel, vous voyez que cela pose un sérieux problème ! Cette idée de mortalité ? Où donc a-t-elle bien pu germer ?

Une histoire à dormir debout

Je pense que vous comprenez la perplexité du Créateur…Il a pris un beau morceau de néant vierge et il a dessiné dessus un monde paradisiaque et voici qu’un simple détail vient troubler sa contemplation dominicale. Dans ce « Bien universel » voici qu’a émergé sans qu’il s’en rende compte une simple idée capable de tout gâcher. Si lui, le Créateur réalisait que ses jours sont comptés, à qui les hommes qu’il vient de créer pourraient-ils adresser leurs prières pour résoudre leurs problèmes ?…

Vous voyez que remonter à la source permet de passer l’aspirateur dans les coins. Alors ? Vous avez trouvé le ou les coupables ? Le Créateur étant dit « omniprésent, omnipotent et omniscient », un acte aussi lourd de conséquences n’a pas pu lui échapper…

Il est clair que cette histoire de « tabac qui tue » est une histoire à dormir debout. Comme Le Créateur est doué de superpouvoirs vu son statut il est capable de saisir d’un seul coup d’œil toute l’étendue du temps et il sait que son humanité n’a pas toujours cru à ces sornettes sur les effets cancérigènes de la nicotine…La meilleure preuve en est que des générations de fumeurs se sont succédées pour nous permettre tout à coup de découvrir un nouveau danger…

Des idées dans la tête

Vous aussi avez sans doute compris que tout ça, ce sont des idées dans la tête. Je ne veux pas dire que le tabac ne tue pas, je propose juste de remonter un peu plus dans la chaine logique de la pensée divine. Qui a donc pu mettre dans la tête des hommes l’idée que la mort est l’issue inévitable de la vie ?

Avez-vous remarqué que c’est de cette simple idée sur un paquet de tabac que découlent toutes nos autres peurs ? Toutes nos angoisses, tous nos problèmes en découlent…Nous n’écoutons plus nos impulsions intérieures à cause d’elle, nous résistons à la vie de peur qu’elle nous fasse basculer dans cette mort fantasmée depuis la nuit des temps…

Posez-vous la question : et si la mort était une illusion, et si en raison de leur ADN les hommes étaient immortels ?

Parce que de deux choses l’une, soit on croit à la divinité du Créateur et à son évidente immortalité soit on n’y croit pas. Mais il n’est pas possible de jouer sur les deux tableaux en prêchant d’un même souffle « Père éternel » tout en affirmant que « Les hommes ne sont de pauvres mortel »…

A mon sens il y a là une incohérence flagrante parce que soit il y a eu adultère, auquel cas il faut vite faire un test génétique pour trouver qui est à l’origine de la paternité…soit il y a quelqu’un qui veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes…

Plaidoyer pour l’harmonie de la famille

Je ne suis pas en train de filer des métaphores messianiques. Vous voyez que le simple fait de remettre le Père à sa place, dans une famille harmonieuse dont il assume la responsabilité permet de démonter le complot…

Le fait que Dieu puisse fumer le cigare sur un balcon expose à un risque d’excommunication et pourtant le meilleur « Papa » que l’on puisse rêver d’avoir, c’est un être comme ça, capable de s’abandonner aux délices d’un cigare sans se poser des questions philosophiques sur la mortalité…

Vous allez me dire que tout ça nous éloigne bien de la loi d’attraction et ses bienfaits. Et bien, justement, puisque nous avons retrouvé un peu d’intimité avec Dieu le Père, profitons-en pour lui demander ce qu’il en pense.

Imaginez sa réponse. En fait, heureusement qu’il est patient parce que cela fait un moment que ses enfants ne cessent de lui poser cette même question dans toutes les langues et sur tous les tons. Il a revêtu toutes sortes de tenues pour leur répondre, il a essayé toutes les émotions pour faire passer le message : la menace, la colère, la douceur…Mais rien n’y a fait…Rassurez-vous, ce Père de Famille n’est pas du genre à jeter son tablier et claquer la porte…Il continue à répéter cette idée qui semble avoir de la peine à passer, c’est que la création est UNE et qu’elle est achevée, qu’avant même que l’on aie fini de demander on est déjà exaucé…

Une vérité à la fois simple et difficile

Nos esprits continuent à avoir du mal à sauter le pas tant la Vérité est à la fois si simple et si étrangère à notre logique humaine…Oui, le cigare tue, si l’on veut…et c’est l’occasion de faire le résumé d’une leçon proche du silence.

La prière n’est pas quelque chose que l’on ajoute à la vie, une demande de quelque chose que l’on cherche à attirer à soi. C’est pour cela qu’on peut dire qu’avant même d’ouvrir la bouche on est déjà exaucé…

C’est parce qu’une prière n’attire pas, elle constate simplement ce qui est déjà là et qui l’a toujours été. C’est une sortie du rêve éveillé qu’on appelle « l’Illusion d’absence », c’est ce que la physique quantique appelle un « Saut énergétique ».

C’est simplement le passage d’un plan d’irréalité à un plan de réalité qui n’a cessé d’être derrière le voile de la croyance en la possibilité d’une dualité…Ce saut est instantané.

Il n’y a donc rien à attirer qui le mérite ; il suffit juste de se retourner et de regarder le visage oublié de Celui qui ne pourra jamais renier sa descendance et de se jeter dans ses bras :

« Abba, Père, entre tes mains, je remets mon esprit »…aura le goût émouvant des retrouvailles…

Powered by WordPress.com.

%d